Royaume de sainte-Croix


 
AccueilMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexionCalendrierFAQ
Forums amis

WP Cumulus Flash tag cloud by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

Navigation interne
Sondage
Quelle est la pièce d'œuvre qui vous paraît la plus géniale compte tenu du contexte de chaque création.
01 L'Acropole
9%
 9% [ 1 ]
02 Le palais d'Angkor
0%
 0% [ 0 ]
03 Le Grand Boudha
0%
 0% [ 0 ]
04 Le Colisée
9%
 9% [ 1 ]
05 La Grande Mosquée du Maroc
0%
 0% [ 0 ]
06 Les statues de l'Ile de Pâques
9%
 9% [ 1 ]
07 Le Palais de Matsumoto
9%
 9% [ 1 ]
08 La grande Muraille de Chine
9%
 9% [ 1 ]
09 L'Opéra de Sidney
0%
 0% [ 0 ]
10 Les Pyramides de Gizeh
9%
 9% [ 1 ]
11 Les Pyramides Incas
0%
 0% [ 0 ]
12 Le Mont Rushmore
0%
 0% [ 0 ]
13 Stonehenge
27%
 27% [ 3 ]
14 Le Taj Mahal
18%
 18% [ 2 ]
Total des votes : 11

Partagez | 
 

 La boucle est bouclée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Statut :
avatar
Robinson
MessageSujet: La boucle est bouclée   Mer 6 Juin - 16:12


En choisissant comme directeur de campagne le vice-président du Cercle de l’Industrie – lobby réunissant les PDG des principaux groupes industriels français – le candidat de la gauche de droite aux prochaines élections présidentielles a envoyé un signal, on ne peut plus clair, aux marchés financiers : l’alternance ne constituera pas une menace, bien au contraire, pour les classes possédantes.

- Après José Sócrates, José Luis Zapatero, George Papandréou et Elio Di Rupo, François Hollande sera-t-il le prochain dirigeant socialiste à prétexter la « crise des dettes publiques » pour imposer aux travailleurs l’austérité et la régression sociale ?
- Au vu du pédigrée de ses responsables de campagne, il y a tout lieu de le craindre : c’est que les principaux conseillers dudit candidat se signalent par leur proximité avec le monde des affaires et leur volonté de rassurer l’Europe des marchés.
- A moins de quatre mois des élections, un passage en revue des troupes s’imposait.
Pierre Moscovici (directeur de campagne)
- Ex-ministre en charge des Affaires européennes dans le gouvernement de Lionel Jospin, Pierre Moscovici est vice-président du Cercle de l’Industrie.
- Ce lobby, représentant les intérêts des trusts français à l’échelle européenne, a été créé en 1993 par Raymond Lévy, alors président de Renault, et Dominique Strauss-Kahn, qui venait tout juste de quitter le ministère de l’Industrie et du Commerce extérieur.
- Partenaire du MEDEF, de l’Institut de l’Entreprise et de la Table ronde des Industriels européens, le Cercle de l’Industrie s’est doté du conseil d’administration bipartisan suivant :
Denis Ranque (président)
- Administrateur de CMA-CGM, de Saint-Gobain et du Fonds Stratégique d’Investissement français ; ex-PDG de Thalès
Pierre Moscovici (vice-président)
- Membre du Parti socialiste, ancien ministre chargé des Affaires européennes (1997-2002)
Alain Lamassoure (vice-président)
- Membre de l’UMP, ancien ministre chargé des Affaires européennes (1993-95)
Jean-Yves Naouri (trésorier)
- Directeur des opérations du groupe Publicis. Son frère, Jean-Charles Naouri, a été directeur de cabinet de Bérégovoy à Bercy et associé-gérant de Rothschild & Cie Banque, avant de prendre le contrôle du groupe de distribution Casino, et de devenir l’une des plus importantes fortunes de France estimée, en 2011, à 883 millions d’euros par le magazine écofi Challenges.
- Jean-Charles Naouri est aussi conseiller de la Banque de France, administrateur de Rothschild & Cie Banque et de Fimalac. Cette dernière holding, chapeautant l’agence de notation Fitch Ratings, appartient à un proche de Laurent Fabius : Marc Ladreit de Lacharrière.
Benoît Potier (administrateur)
- PDG d’Air Liquide, administrateur de Danone et de Michelin, vice-président de la Table ronde des Industriels européens
Louis Gallois (administrateur)
- PDG d’EADS, administrateur de Michelin, ex-directeur de cabinet de Jean-Pierre Chevènement au ministère de la Défense
Pierre-André de Chalendar (administrateur)
- PDG de Saint-Gobain, administrateur de Veolia Environnement
Pierre Gadonneix (administrateur)
- Président d’honneur d’EDF, ex-administrateur de France Télécom, Elf-Erap, Usinor, Renault
Bertrand Collomb (administrateur)
- Administrateur des sociétés Total, DuPont et Reuters Founders Share Company, conseiller de la Banque de France, président d’honneur de Lafarge et ex-vice-président d’Unilever
Michel Sapin (responsable du projet présidentiel)
- Ancien ministre délégué à la Justice (1991-92), ministre de l’Économie et des Finances (1992-93), et ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l’État (2000-02), Michel Sapin pourra, en cas de victoire à la présidentielle, s’appuyer sur ses ex-conseillers : Thierry Aulagnon (directeur de cabinet à Bercy) est membre du comité de direction de la Société générale ; Eric Lombard (conseiller technique à Bercy) est président de BNP Paribas Cardif et du Groupement français des Bancassureurs ; quant à Godefroy Beauvallet (conseiller e-Government au ministère de la Fonction publique), il dirige actuellement le Fonds Axa pour la Recherche. Les conseillers économiques de François Hollande (1)
Elie Cohen
- Directeur de recherche au CNRS et à Sciences Po, membre du Conseil d’analyse économique auprès du Premier ministre, il est aussi administrateur des firmes EDF Energies Nouvelles, Steria et PagesJaunes, ex-administrateur d’Orange et Vigeo.
Jean-Hervé Lorenzi
- Professeur à l’Université Paris-Dauphine, président du Cercle des économistes, membre du Conseil d’analyse économique auprès du Premier ministre, ex-conseiller du président du groupe Havas et du Premier ministre socialiste Edith Cresson, actuel administrateur de BNP Paribas Assurances, de la Cie financière Edmond de Rothschild, et membre du conseil d’orientation de l’Institut Montaigne, think tank créé par Claude Bébéar (Axa).
Jean-Paul Fitoussi
- Directeur de recherches à l’Observatoire français de la conjoncture économique (OFCE), membre du Conseil d’analyse économique auprès du Premier ministre, ex-coordonnateur de la « Commission sur la performance économique et le progrès social » – lancée à l’initiative du président Sarkozy – et président de la sous-commission de la « Commission des Nations-Unies sur la Réforme du système monétaire et financier international », ce chroniqueur du Monde et de La Republicca est aussi administrateur du trust financier italien Sanpaolo IMI, de Telecom Italia et de Banca Sella Holding.
Emmanuel Macron
- Ancien membre de la « Commission Attali pour la libération de la croissance » – installée par le président Sarkozy – et actuel associé-gérant chez Rothschild & Cie Banque.
Stéphane Boujnah
- Ex-membre de la « Commission Attali pour la libération de la croissance » et conseiller de Dominique Strauss-Kahn à Bercy, il est aujourd’hui le patron de la branche française du groupe financier espagnol Santander.
- Forts de leurs positions dans le monde des mass-médias (Libé, Le Nouvel Observateur, Le Monde), les jeunes loups du capitalisme à la française sont désormais en mesure de faire coup double : dénoncer, à longueur de chroniques ampoulées, les « excès » des marchés financiers, tout en bénéficiant des profits symboliques et, plus encore, matériels associés à leur statut de dirigeants de la haute banque et de la grande industrie.
- Un économiste tel que Daniel Cohen – membre de l’équipe de campagne de Martine Aubry – a pu ainsi prêcher la bonne parole « régulationniste » dans l’émission de France Télévisions « Fric, Krach et gueule de bois », à l’appui de poncifs sur les traders fous, l’aveuglement libéral et la droite de Reagan et Thatcher, sans que Pierre Arditi, animateur de la soirée, ne juge bon de préciser que cet éditorialiste au Monde siégeait, au même moment, à la banque d’affaires Lazard, au conseil scientifique de la Fondation Jean-Jaurès et au think tank « A Gauche, en Europe », une boîte à idées sociale-libérale créée par Rocard, Strauss-Kahn et Moscovici.


- (1) Pour plus d’informations sur la contribution apportée par ces économistes à la campagne de François Hollande, lire Fanny Guinochet et Gaëlle Macke, « Ces économistes et ces patrons qui soutiennent François Hollande », Challenges, 16 octobre 2011.

- Pour en savoir plus sur les travaux de Geoffrey Geuens, vous pouvez lire son ouvrage, La finance imaginaire, aux éditions Aden : http://www.aden.be/index.php?aden=la-finance-imaginaire
http://www.michelcollon.info/Francois-Hollande-et-le-monde-des.html

Revenir en haut Aller en bas
http://sainte-croix.forumgratuit.org
Statut :
Localisation : Empire de Sainte-Croix
avatar
Jehol Konmael
MessageSujet: Re: La boucle est bouclée   Mer 6 Juin - 18:03

La Commission européenne persiste et signe !



Décidément les dogmes libéraux sont toujours en vogue à Bruxelles, comme le montre le rapport de la Commission à propos de la France. La Commission en appelle à des « réformes structurelles » en France, c’est-à-dire une nouvelle libéralisation du marché de la force de travail. Pourtant, le Royaume-Uni a perdu encore plus de marchés à l’international que la France. Il n’y a pourtant pas de marché de la force de travail plus libéralisé qu’en Grande Bretagne !

La Commission prône la « modération salariale », critique le manque de flexibilité du travail, le « haut degré de protection légale »
incluse dans les contrats de travail ! Elle préconise que les licenciements économiques devraient être rendus possibles pour
améliorer la rentabilité des entreprises ! Il est temps de rappeler à Barroso et à son équipe que les électeurs de France viennent de voter CONTRE ce qu’ils proposent, d’autant que la politique préconisée par la Commission entraîne l’Europe dans la récession !


Je meurs où je m'attache
Revenir en haut Aller en bas
Statut :
Localisation : Empire de Sainte-Croix
avatar
Jehol Konmael
MessageSujet: Re: La boucle est bouclée   Mer 6 Juin - 18:04

La « compassion » de Christine Lagarde
jeudi 31 mai 2012 par Jean-Jacques Chavigné

Dans une interview au quotidien britannique The Guardian, la directrice générale du FMI estimait que les Grecs devraient « s’entraider mutuellement en payant leurs impôts ».


Elle aurait dû préciser qui était visé par ses propos :
le salarié à 800 euros par mois, l’armateur grec que la Constitution et la loi dispensent de tout impôt, l’Eglise orthodoxe qui ne paie qu’un impôt dérisoire alors qu’elle est (de très loin) le premier propriétaire foncier du pays ? C’est bien évidemment le salarié à 800 euros (ou moins) que vise Madame Lagarde. Si ce n’était pas le cas, pourquoi n’aurait-elle pas demandé à l’Union européenne et à la Suisse de mettre en place les moyens juridiques pour taxer les centaines de milliards placés dans les banques suisses par les Grecs fortunés ?

Christine Lagarde trouve normal que la faute des parents retombe sur leurs enfants (les enfants des armateurs, ceux des popes ?). Les parents ne paient pas d’impôts, il est logique que les enfants grecs soient privés de services publics. Ce qui veut dire, si l’on écoute vraiment Christine Lagarde, qu’il est normal que les enfants grecs soit privés d’école et de soins médicaux.

La Directrice générale du FMI ajoute que sa compassion va d’abord aux enfants du Niger car « ils ont encore plus besoin d’aide que les gens d’Athènes ».
Mais si les enfants du Niger sont dans une grande pauvreté, le FMI en porte toute sa responsabilité. Il a « aidé » le Niger et les pays africains comme il « aide » aujourd’hui la Grèce. Utilisant comme moyen de pression la dette publique des pays africains, le FMI et la Banque mondiale ont, en effet, imposé leurs « plans d’ajustements structurels » à ces pays. Cela veut dire qu’ils les ont obligés à renoncer à satisfaire les besoins de leur population pour tourner leurs économies vers l’exportation afin d’obtenir les capitaux nécessaires au remboursement et au paiement des intérêts de leurs dettes publiques. Les cultures vivrières (mil, sorgho …) ont donc dû faire place à des cultures destinées à l’exportation (coton, riz…). Voilà pourquoi les enfants africains souffrent de famine et de malnutrition. Ils n’ont pas besoin de la compassion de Christine Lagarde. Ils auraient plutôt besoin que la FMI change de politique et ne soit plus au service de la Finance mais des Êtres humains.

Les propos de Madame Lagarde, aussi odieux soient-ils, ont au moins un mérite, c’est de prévenir les peuples européens de ce
qui les attend. La Finance dont madame Lagarde est l’une des plus éminente porte-parole, est prête à les affamer (c’est là que serait censé commencer la compassion de la Directrice générale du FMI), à les priver de leurs droits sociaux les plus élémentaires plutôt que de renoncer à la plus petite partie parcelle de ses intérêts.

La seule chose qui fonctionne avec la Finance, comme avec la Commission européenne et le FMI, c’est le rapport de forces.
Chercher à « rassurer les marchés » nous mène partout à la catastrophe sociale, démocratique et financière : en Grèce, en Espagne, dans toute l’Union européenne. « Dominons la Finance », comme l’avait proposé François Hollande. Menaçons-la de ne pas rembourser la dette publique (pour l’essentiel aux mains des banques), organisons partout des audits de la dette publique pour déterminer publiquement, collectivement, démocratiquement quelle part de la dette est illégitime et ne doit pas faire l’objet de paiement d’intérêts ou de remboursement du capital.
Nous la verrons aussitôt perdre de sa superbe et reculer pour essayer de sauver ce qui resterait à sauver de ses créances. L’intervention de Madame Lagarde dans l’élection législative grecque de juin prochain, au moyen de l’entretien accordé à « The Guardian », indique sans ambiguïté à quel point la Finance est au bord de la crise de nerf. C’est le second mérite de cet interview.

Jean-Jacques Chavigné


Je meurs où je m'attache
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La boucle est bouclée   

Revenir en haut Aller en bas
 

La boucle est bouclée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les plus belles fins
» Niort/Boulogne: la boucle est bouclée !
» la boucle est bouclé
» Drachme à la tête bouclée du Causé (Sotiates) [WM n° 8242]
» coiffer une perruque bouclée ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Royaume de sainte-Croix :: Coin détente :: La place publique :: Tout le monde en parle-